Alp' Assistant, mon histoire

Formation initiale

Sandra Potin - secrétaire indépendante sur le 05

Je m’appelle Sandra Potin. Je suis née à Gap et voici ce qui m’a conduit à fonder Alp' Assistant.

 

A l’issue de mon bac littéraire, je me suis orientée assez naturellement vers l’apprentissage de l’anglais. Mon attrait pour cette langue m’a amené à poursuivre mes études en Langue et Civilisation Étrangères jusqu’à obtenir une Maîtrise (Bac+4).

 

Ainsi, j’ai donné régulièrement des cours d’anglais à des personnes de tous niveaux, du primaire au Bac Pro.

Expériences professionnelles

J’ai tout d'abord travaillé auprès d’un public âgé par le biais de l’ADMR, et en EHPAD. Expériences qui m’ont beaucoup apporté sur le plan humain direct.

 

Mes capacités en anglais et mon sens du relationnel m'ont amené ensuite à devenir agent d’accueil à l’Office de Tourisme de Gap.

 

J’ai également mis mes compétences au service de la Direction Générale des Services de la Mairie de Gap avant de prendre un nouveau virage pour être recrutée par un prestataire de services internet. Cette expérience à Lusodev a élargi mon champ de compétences en m’initiant à la mise à jour de sites web et au référencement ou SEO. Malheureusement, un licenciement économique a mis un terme à cette expérience.

 

Désireuse de rebondir tout en me focalisant de nouveau sur ce que je savais faire, j’ai décidé de suivre une formation diplômante de Secrétaire Assistante Bilingue (niveau Bac Pro). Ce diplôme obtenu, j’avais de nouvelles cordes à mon arc. Ce qui m’a permis d’obtenir un nouveau CDI dans une entreprise qui travaillait à l’international, Yris Irrigation. J’ai occupé ce poste de secrétaire commerciale bilingue jusqu’à son terme, par un nouveau licenciement économique.

 

Alors, après avoir consacré quelques mois à la naissance de ma première fille (j'étais enceinte au moment de mon licenciement), je dépose mon profil et parcours professionnel sur le site « je me propose.com » et ma démarche ne tarde pas à porter ses fruits.

 

Le gérant d’une TPE du département, Directinox, m’appelle pour me proposer un emploi à temps partiel. Il s’agit de mettre à jour sa boutique virtuelle, créer les fiches articles, les actualiser, les remonter si nécessaire. Étant satisfait de mes services et l’entreprise se développant rapidement, il me propose un CDI que j’accepte bien évidemment pour la stabilité qu’il m’apporte. Puis, il me propose de faire de la logistique (gestion des expéditions), d’autres tâches viendront se greffer comme la relation client et la facturation, si bien que mon emploi passe au temps plein rapidement.

 

Secrétariat indépendant, pourquoi pas ?

Puis, intervient ma seconde grossesse. Je décide donc de prendre un congé parental. Durant ce congé, ma réflexion sur le télétravail a déjà commencé.

 

Puis, je reprends mon activité à temps plein et le retour au travail malgré 2 ans d’absence ne se passe pas si mal. Je suis même valorisée par mon employeur lors de la réunion qu’il organise à mon retour. On me donne la responsabilité du magasin qui a été ouvert durant mon absence.

 

Mais, mon travail ne ressemble plus à ce qu’il était. De plus, les difficultés organisationnelles qui se profilent (combiner vie professionnelle et vie familiale) me poussent à reconsidérer le projet de télétravail que j’avais mis de côté.

 

Je propose donc une rupture conventionnelle qui est finalement acceptée par mon employeur ; et, à l’issue de mon contrat, je développe immédiatement Alp' Assistant.

 

Le télésecrétariat est donc devenu « ma solution », et j’ai maintenant à cœur de devenir « votre solution ».