· 

Travailler avec une secrétaire indépendante: pas si cher


Travailler avec une secrétaire indépendante : l’argument économique

La première chose qui vient à l’esprit d’un employeur lorsqu’il doit recruter c’est : « quel salaire je peux me permettre de verser à mon employé ? »

Et cette question n’est pas à sous-estimer. Elle est même à approfondir.

 

Car, lorsqu’on parle salaire, rémunération, on ne voit pas forcément tout de suite tout ce qui en découle.

 

Or, c’est là que se joue la différence entre recruter un salarié et collaborer avec une secrétaire indépendante.

 

Penchons-nous un instant sur tout ce qui se cache derrière un salaire.

 

Le salaire net

C’est ce que l’employé va réellement toucher à la fin du mois lorsqu’on a déduit de son salaire brut les charges salariales.

Les charges patronales

La somme des charges patronales (URSSAF, Assurance Chômage, Retraite, Taxe apprentissage / Formation continue…) représente environ 42% du salaire brut.

Donc pour une première estimation vous pouvez tout simplement faire SALAIRE BRUT x 1,42.

 

Les autres charges

- La médecine du travail

 - La mutuelle d’entreprise

 - Les congés annuels

 - Les heures supplémentaires

 - La taxe sur les salaires pour les employeurs établis en France qui ne sont pas soumis à la taxe sur la valeur ajoutée (TVA)

- Le coût de l’installation et de la maintenance du poste de travail

- Les coûts de gestion (édition des bulletins de salaire, contrat de travail…)

 - Les coûts de recrutement (diffusion d’annonces / cabinet de recrutement)

 - Les titres restaurants

- Les frais de déplacement

- Les frais en cas de rupture de contrat de travail

 

Et J'en oublie peut-être !

Conclusion :

Ainsi, si on en vient à faire correctement le calcul, le tarif moyen proposé par les secrétaires indépendantes ne paraît plus aussi conséquent et le recours à ses services épargne bien des tracas et des obligations.

 

D’autant que le gouvernement envisage de taxer de plus en plus le recours aux contrats courts tels que les CDD et les contrats intérimaires.

 

Et, c’est précisément sur ce type de contrat que l’on gagne à collaborer avec une secrétaire indépendante car elle peut travailler ponctuellement et sur de faibles volumes horaires, ce que ne permet pas la législation sur le temps partiel dont la durée minimale est de 24 heures par semaine.

 

Écrire commentaire

Commentaires: 0